Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.
Le site de la transformation digitale des entreprises et de l’entreprise mobile par GPOMag
La révolution numérique

Économie numérique : 10 prévisions pour 2016

Axway, spécialiste du marché de la gouvernance des flux de données, dévoile ses 10 prévisions majeures dans le domaine informatique pour 2016. Ses prédictions mettent en avant la manière dont les organisations vont pouvoir prendre le virage du numérique, en améliorant l’efficacité opérationnelle, en repensant l’expérience client et en inventant de nouveaux modèles économiques.
« Dans l’économie numérique, toutes les organisations ont la velléité de faire de l’expérience client un événement exceptionel. Ainsi les entreprises se doivent de repenser et d’adapter leurs écosystèmes de développeurs et de partenaires – une tendance qui, selon nous, va se renforcer en 2016 », affirme Jeanine Banks, Executive Vice-President Global Products and Solutions chez Axway. « Pour survivre, mais avant tout réussir, les organisations ont besoin d’une couche d’intégration robuste, capable de faire le lien entre le monde physique et le monde virtuel afin de connecter les personnes, les entreprises et les objets, et bénéficier d’informations sur les flux de données en temps réel. »

Les tendances identifiées par Axway pour 2016  :

L’imprévisibilité deviendra une compétence clé. L’évolution croissante des réglementations et de la pression concurrencielle est en train de créer une « nouvelle normalité ». Les organisations devront accepter l’imprévisibilité, et utiliser les technologies d’intégration et d’analytique pour innover rapidement, mais aussi s’adapter à ces situations imprévues en apportant de nouvelles idées.

L’utilisation des API sera aussi évidente que celle de l’électricité. Portée par la croissance des services Cloud, des terminaux mobiles et de l’Internet des Objets, l’adoption des API sera analogue à l’utilisation de l’électricité. Au-delà de leur omniprésence, elles sont indispensables à la prospérité de l’économie numérique. Qu’il s’agisse, en externe de lier les applications Cloud avec des systèmes sur site ou en interne d’automatiser des processus de back-end, les organisations vont accélerer leur usage des API pour rester à la pointe de l’innovation.

Le contexte créera l’expérience utilisateur attendue. Les technologies numériques placent les clients aux commandes, en leur permettant de choisir leur canal d’achat, magasin de proximité ou web, et de se faire livrer où ils le souhaitent. Les organisations doivent être capables de fournir des expériences personnalisées et omnicanal favorisant la transition entre le monde virtuel et physique.

Les chaînes d’approvisionnement seront optimisées pour les produits digitaux et la monnaie virtuelle. Les technologies numériques bouleversent les chaînes de valeurs économiques traditionnelles et nourrissent des réseaux de fournisseurs toujours plus croissants. Les entreprises inventeront de nouveaux produits digitaux et les distributeurs trouveront de nouveaux modèles de programmes de fidélité qui iront bien plus loin que la simple attribution de points. Ces nouvelles opportunités seront soutenues par des modèles économiques digitaux innovants, favorisant ainsi la connectivité et la coopération entre les partenaires.

Les projets mobiles ne pourront plus être considérés comme le vecteur unique des stratégies numériques. Une application mobile ne suffira plus pour constituer une stratégie numérique. Les organisations se concentreront sur la manière d’intégrer complètement les technologies numériques afin de surpasser leur efficacité fonctionnelle et permettre la création de nouveaux modèles économiques. Disposant d’une vision plus holistique du numérique, les entreprises vont se concentrer sur leur capacité numérique et chercher à capitaliser sur leurs fondations technologiques existantes pour permettrent de nouvelles connectivités, nouveaux services et nouvelles expériences numériques.

Les microservices arrivent en force au sein de l’entreprise mais avec une approche de gouvernance systématique. La généralisation des architectures à base de microservices poussera les entreprises à relever de nouveaux défis opérationnels. Comme leurs avantages alimentent la demande, en isolant des services permettant la mise en production continue, asynchrone et rapide, les entreprises devront faire évoluer leurs méthodologies de développement et d’exploitation en adoptant une approche DevOps.
 
Les banques, pionnières du numérique. Pour répondre aux nouvelles attentes des clients, les banques devront proposer des solutions numériques innovantes. Les fintech ont récemment attiré l’attention du secteur financier et les banques, souvent considérées comme réticentes au changement et limitées par les réglementations, adoptent des technologies comme les API pour proposer de nouvelles fonctionnalités à l’ère numérique. S’agisant de technologies « blockchain » ou d’objets connectés, les banques vont devoir dépasser cette complexité globale et contre-carrer les propositions venant des startups.

Stratégie Cloud, des compromis sont possibles. Les organisations craignant la migration complète vers le Cloud vont réaliser qu’elles n’ont pas à s’inquiéter. Le modèle informatique privilégié sera hybride : les DSI préfèreront, en effet, la migration sélective vers le Cloud tout en utilisant différentes applications Cloud natives telles que ServiceNow, Salesforce et Workday.

La concrétisation du digital. En lançant des initiatives numériques, les entreprises seront confrontées à des difficultés. Les leaders du numérique prendront concience de la nécessité de défendre auprès de leur conseil d’administration des feuilles de route mêlant projets ciblés et résultats mesurables. Enfin, les cadres professionnels du numérique les plus brillants conduiront des innovations d’avant-garde mêlant modèles économiques et expériences uniques.

Les champions de l’intégration domineront. Alors que l’internet des objects deviendra de plus en plus mature, que les appareils mobiles fourniront des gratifications instantanées, que le Big Data deviendra de plus en plus important et que les API proliféreront, de nouveaux écosystèmes de développeurs et de partenaires se formeront. Depuis les objects connectés aux machines inteligentes, dans toutes les industries, les entreprises vont devoir augmenter leur maîtrise de l’intégration et être capable d’assurer la connexion sécurisée entre n’importe quel objet. Monde physique et monde virtuel ne feront plus qu’un pour permettre l’avènement de l’économie numérique.

En charge de la modération de tous les billets, la Rédaction de GPOMag choisit les billets les plus pertinents pour vous les faire partager.