Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.
Le site de la transformation digitale des entreprises et de l’entreprise mobile par GPOMag
Pourquoi surveiller et optimiser sa consommation de papier ?
Les actualités du digital

Papier en Entreprise : 3 astuces pour optimiser sa consommation

Stylos, ramettes de feuilles A4 pour l’imprimante et carnets, difficile pour une entreprise de réduire sa consommation de fournitures de bureau ! L’imprimante tourne à plein régime continuellement, et dès qu’elle est à court de papier, il y a cinq commandes urgentes d’impression qui viennent s’ajouter à la liste. Comment faire en sorte qu’il reste toujours de quoi imprimer ? Quelles sont les techniques pour éviter de passer commande toutes les semaines jours ?

Utiliser le papier efficacement

  • Première astuce et non des moindres, faites le choix d’imprimer vos documents recto-verso. En effet, c’est une astuce très simple qui devrait vous permettre de réduire considérable le nombre de feuilles gâchées. On estime, en moyenne, que l’on peut diviser par deux la consommation de papier lors de l’impression d’un dossier via cette technique simple.
  • Deuxième point : faites bien attention à la mise en page ! Parfois, on écrit dans une police d’écriture bien plus élevée que nécessaire. Ou alors on saute des lignes, voire des pages pour « aérer », alors que le texte original était déjà tout à fait lisible.
  • Enfin, quand vous allez en acheter en papeterie, les papeteries en ligne notamment comme Maxiburo permettent d’acheter différentes qualités. C’est une bonne façon de réduire les coûts, mais pas uniquement. En effet, les spécialistes de la vente de fournitures de bureau vous proposent des tarifs attractifs lors de l’achat en quantité.

Quatrième astuce bonus, demandez-vous si vous avez réellement besoin d’imprimer le document. En effet, plutôt que d’imprimer à tort et à travers les blagues que vous envoie Jean-Michel de la compta et les notes de service (déjà placardées en salle de pause), réfléchissez. Progressivement, cela va devenir un réflexe et vous verrez que vous imprimerez beaucoup moins.

Cela vous permettra de parvenir à une belle optimisation des coûts dans votre société.

Le futur du papier ?

Pensez aussi à toutes les alternatives qui s’offrent à vous. Au lieu d’imprimer ou de griffonner un bloc-notes, tournez-vous vers le stockage dématérialisé. Ainsi, rien de tel qu’une clef USB (à la gloire de votre boîte ?) pour garder avec vous une version de vos documents importants. Même chose pour les drive et autres services comme le cloud qui vous permettent de partager aisément, avec vos collègues et vos clients, ou fournisseurs, des informations. Le tout sans passer par une version papier aussi onéreuse que polluante pour la planète. Car nul n’est censé ignorer les effets sur l’environnement de la papeterie.

Pour limiter les frais en papeterie, plusieurs services de messagerie électronique indiquent – si vous le souhaitez – à la fin de chacun de vos emails que le destinataire ne doit pas imprimer le document. Cela vaut évidemment pour les cas où le contenu n’est pas essentiel.

On passe sur l’option archivage numérique, de plus en plus répandue et utilisée en entreprise.

Pourquoi surveiller et optimiser sa consommation de papier ?

Plutôt que d’utiliser un bloc-notes par jour, parce que vous notez tout et n’importe quoi, mieux vaut privilégier les notes sur votre smartphone. Intéresse-vous également à toutes les solutions qui existent pour numériser votre gestion de projet.

En effet, de nos jours, on peut sans aucun problème faire le choix d’un calendrier en ligne. Calendrier qui va être partagé avec vos collègues, mais aussi avec vos clients (tout en gardant cachés les motifs de vos rendez-vous, bien sûr). Certes, côté déco, vous êtes perdant. Mais plutôt que de ruiner le budget de votre service avec l’achat en papeterie d’un calendrier, changez vos façons de faire.

Objectif ? Réduire l’impact de sa consommation de papier sur la planète, évidemment. Mais aussi, parvenir à une rationalisation des coûts. Le montant cumulé du gaspillage de papier et de papeterie par chaque employé peut être salé à l’échelle d’une grosse entreprise.

 

Avatar

En charge de la modération de tous les billets, la Rédaction de GPOMag choisit les billets les plus pertinents pour vous les faire partager.