Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.
Le site de la transformation digitale des entreprises et de l’entreprise mobile par GPOMag
La transformation digitale

Pourquoi faut-il modéliser les processus métiers

Les nouveaux modèles d’interactions clients induits par la transformation digitale des entreprises ne sont pas sans conséquences sur la manière dont celles-ci gèrent leurs process d’achats et de ventes. La digitalisation des relations clients génère en effet d’autres changements, tels que la démocratisation des commandes sur le web ou le paiement sur Internet. Face à ce changement de paradigme, les entreprises doivent donc aussi repenser leurs processus internes de manière à s’y adapter et à répondre au mieux à ces nouveaux modes de consommation. « D’autant que, dans un contexte économique toujours tendu, la recherche d’efficacité opérationnelle reste l’un des enjeux majeurs des entreprises, précise Christophe Rivayran, directeur activité Dématérialisation et Processus de Dimo Software Elles ont à cet effet développé des solutions innovantes pour adapter leur organisation, optimiser leurs processus, renforcer leurs compétences. Mais des leviers complémentaires peuvent encore être activés pour franchir un nouveau cap de productivité. Parmi ces leviers figure le « saut technologique » que représente l’automatisation des processus métiers et leur dématérialisation ».

GRAPH 03 Challenges
Cliquez pour agrandir

 

 

 

 

 

 

 

 

Quels sont pour vous les challenges les plus significatifs à relever pour réussir votre transformation digitale ?

La modélisation des processus métiers est alors une étape clé de ces stratégies. Elle se fait notamment grâce aux logiciels BPM (Business Process Management ou gestion des processus métiers). En plaçant les processus métiers au centre d’une réflexion globale d’intégration (process-centric), le BPM offre un nouvel angle de perception du rôle des technologies au service du management et bien sûr de la performance. Un projet BPM ne se résume pas à l’implantation d’un progiciel spécialisé aussi performant puisse- t-il être. Le projet BPM est aussi et avant tout un projet stratégique. Conduit à son terme il réformera les traditionnels principes de fonctionnement de l’entreprise. La définition d’une stratégie centrée « processus » et non plus « fonctionnelle » permet, lorsque celle-ci est bien menée, d’assurer une complète révision des cycles desdits processus. Une fois modélisés, les processus métiers peuvent alors être dématérialisés.

Avatar

Anne Del Pozo collabore depuis près de 20 ans à différents magazines en qualité de journaliste. Elle y traite de sujets articulés essentiellement autour de la finance, des flottes automobiles, du voyage et du tourisme d'affaires ou encore des ressources humaines et du numérique. Anne del Pozo participe également à la rédaction de nombreux témoignages clients et de newsletters d'entreprise.