Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.
Le site de la transformation digitale des entreprises et de l’entreprise mobile par GPOMag
L'inévitable adaptation de l'environnement de travail
La transformation digitale

Transformation digitale : L’inévitable adaptation de l’environnement de travail

Les entreprises ne peuvent plus échapper au phénomène digital et pourtant… Sans parler des start-up qui l’ont intégré dès leur création, ce sont en France surtout les plus grandes entreprises qui ont amorcé le virage du numérique. Pour leur part, les PME restent en retrait sur ce sujet. Selon le rapport Deloitte publié en 2017 sur la digitalisation des PME, elles seraient en retard par rapport à leurs voisines européennes, notamment concernant les réseaux sociaux, le e-commerce et l’usage d’outils digitaux de productivité : seules 11% des TPE/PME françaises de moins de 50 collaborateurs seraient ainsi équipées en outils digitaux de productivité, soit deux fois moins que les PME européennes. Pourtant, le digital représente aujourd’hui le moteur essentiel de la croissance des entreprises. Il y a donc urgence à ce que les entreprises s’engagent dans leur processus de transformation.

Cependant, au-delà du cadre législatif, le passage au digital suppose également que les entreprises développent une culture du numérique et mettent en place les environnements de travail qui permettront leur transition vers le digital.

Estimation du temps perdu chaque semaine selon les actions

Selon le livre blanc Workplace 2025 de Fujitsu, l’un des principaux challenges auxquels les entreprises devront faire face dans les années à venir est en effet le changement radical de la structure de l’entreprise, avec des frontières de plus en plus floues au sein des organisations en ce qui concerne les niveaux de responsabilité et la flexibilité des méthodes de travail. L’absence d’un environnement compatible avec les nouvelles méthodes de travail et l’évolution des pratiques commerciales induites par le digital pourraient alors restreindre la flexibilité et l’agilité des entreprises.

Près d’un quart des dirigeants (23%) admettent que leur approche actuelle a un impact négatif sur l’adaptation de leur entreprise à un paysage compétitif changeant (PAC, 2017). De plus, selon 20 % d’entre eux, leur stratégie d’environnement de travail existante retarde également leur capacité à sortir de nouveaux produits et services sur le marché.

De plus en plus, les collaborateurs vont ainsi avoir besoin de systèmes informatiques hautement flexibles, pouvant à la fois s’adapter en toute simplicité à leur façon de travailler et favoriser leur Attentes des collaborateurs vs les projets informatiques collaboration, tant au sein de l’entreprise qu’auprès de leur écosystème. « Pour gagner en agilité et en productivité, rester dans la course à la compétitivité ou encore favoriser l’innovation, il est important que les entreprises capitalisent sur leurs talents mais aussi qu’elles mettent en oeuvre les outils et méthodes leur permettant de valoriser les savoirs et la gestion des connaissances, explique Mathieu Bigeard, Customer Sucess Manager chez Jalios. Elles ont à cet effet besoin de décloisonner les modes de travail, de mettre en place des plateformes digitales et d’accompagner ces nouveaux talents que sont les animateurs de communautés (ou d’espaces collaboratifs). Ces derniers jouent un rôle essentiel, véritables catalyseurs des usages collaboratifs et des bonnes pratiques auprès des utilisateurs clés d’une Digital Workplace par exemple ». Marianne Pélissier, responsable Communication Internet chez Business France explique ainsi que « la mise en oeuvre de la Digital Workplace de Jalios a favorisé la rencontre et le travail entre collaborateurs et entre métiers qui ne se connaissaient pas ».

La mise en place d’un tel environnement de travail est d’autant plus impérieuse que les entreprises seront bientôt confrontées à une guerre des talents et auront de plus en plus de difficultés à attirer des employés pour combler le déficit imminent de compétences. « Elles doivent donc aussi comprendre que les décisions stratégiques qu’elles prennent aujourd’hui en matière de transformation de l’environnement de travail, d’un point de vue technologique mais aussi social, auront un impact majeur sur le recrutement de profils compétents ainsi que sur leurs propensions futures à mettre en place ou intégrer des écosystèmes métiers  », insiste pour sa part Benjamin Revcolevschi, directeur Général de Fujitsu France.

Avatar

Anne Del Pozo collabore depuis près de 20 ans à différents magazines en qualité de journaliste. Elle y traite de sujets articulés essentiellement autour de la finance, des flottes automobiles, du voyage et du tourisme d'affaires ou encore des ressources humaines et du numérique. Anne del Pozo participe également à la rédaction de nombreux témoignages clients et de newsletters d'entreprise.