Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.
Le site de la transformation digitale des entreprises et de l’entreprise mobile par GPOMag
Transformation digitale : sur quelles ressources capitaliser
La transformation digitale

Transformation digitale : sur quelles ressources capitaliser ?

Les entreprises commencent à mettre en oeuvre, au sein de leurs organisations, de nouveaux environnements de travail « collaboratifs ». Une première étape indispensable qui leur permettra ensuite de mieux appréhender les différentes opportunités offertes par les technologies innovantes qui, sans cesse, continuent d’émerger.

Des solutions plus « connectées » et collaboratives
Les outils collaboratifs tels que les Digital Workplace ou solutions de communications unifiées ont également le vent en poupe. Selon IDC, les entreprises y auront recours pour 52 % d’entre elles en 2019, contre 31% en 2017. Un engouement qui pourrait bien s’intensifier dès lors que ces solutions intègrent des briques d’Intelligence Artificielle, Machine Learning ou autres IoT. Par exemple, en introduisant l’IoT aux systèmes de communications unifiées, on enrichit considérablement l’expérience utilisateur. Les communications unifiées reposent aujourd’hui sur la voix, la vidéo et la Data mais elles peuvent aller beaucoup plus loin et enrichir considérablement l’expérience utilisateur avec l’IoT et les assistants virtuels, qui sont en effet le réceptacle de très nombreuses données.

Les agrégateurs de solutions, partie visible de l’iceberg digital
La multiplication des applications disponibles et le développement de nouvelles solutions conduisent par ailleurs à une superposition des outils dans les systèmes d’information. Tout l’enjeu pour les fournisseurs consiste alors à centraliser ces applications sur une plateforme unique et à en simplifier l’accès. « Par exemple, une entreprise peut disposer d’une gestion électronique de documents, d’un Intranet et d’un réseau social, sans que ces outils communiquent entre eux ou proposent une expérience utilisateur homogène avec notamment des droits d’accès uniques, remarque Mathieu Bigeard. Les agrégateurs d’applications telle que la nouvelle version de la Digital Workplace de Jalios proposent par exemple de centraliser l’ensemble de ces applications et outils dont  les utilisateurs se servent au quotidien (suite bureautique, agenda, gestion documentaire, Social Learning ou encore applications métiers) et de les rendre accessibles à partir d’un point d’entrée unique.

L’expérience utilisateur au centre des préoccupations
Enfin, au-delà de l’exploitation et de la mise en oeuvre de ces technologies, il est également impérieux que les entreprises se focalisent davantage sur l’expérience utilisateur. « Aujourd’hui encore, les nouvelles technologies génèrent trop souvent de phénomènes « irritants », tels que des dysfonctionnements récurrents, des difficultés d’accès, des problèmes de sécurité ou encore de responsabilité sociétale, constate Cédric Vernoux, responsable de l’offre One workplace chez Econocom. En cause, l’antinomie entre ce que proposent les fournisseurs de solutions qui ont souvent une approche « technologique » et les attentes des utilisateurs. Il devient ainsi urgent que les entreprises changent leur angle d’approche et que le TCO (Total Cost of Ownership) de leurs projets de transformation digitale se mue en TCE (Total Cost of Experience). Dans le cadre de cette démarche, elles se doivent notamment de faire un travail d’analyse des besoins des utilisateurs et de proposer des outils qui y soient mieux adaptés ».

Afin de rendre les solutions et applications actuelles plus « user friendly », les fournisseurs de plateformes technologiques et a fortiori  de Worplace Digital, travaillent de plus en plus à partir du concept d’UX Design. Ce dernier désigne l’expérience que vit l’utilisateur lorsqu’il interagit avec une interface digitale. Dès lors, l’UX aura pour objectif de rendre son utilisation la meilleure possible, qu’elle soit une interface, un appareil digital, un service ou tout autre dispositif. « Aujourd’hui, les utilisateurs veulent des solutions agiles et intuitives, explique Emmanuel Faure. Pour simplifier l’usage de nos solutions Workplace et en favoriser l’adhésion par les collaborateurs de l’entreprise, nous y ajoutons donc une surcouche ergonomique articulée autour de l’UX Design ». Ce concept permet notamment de replacer l’utilisateur au coeur des préoccupations.

La montée en puissance actuelle de l’UX Design illustre parfaitement la nécessité, pour une transformation digitale réussie, de ne pas en négliger la dimension « humaine ». « D’ailleurs, les ressources humaines et tout ce qu’elles englobent (les hommes, la qualité des organisations, la collaborativité avec les écosystèmes) représentent le premier pilier des projets de transformation digitale, devant les actions, la collaboration et les technologies », conclut Benjamin Revcolevschi, directeur Général de Fujitsu France.

 

Avatar

Anne Del Pozo collabore depuis près de 20 ans à différents magazines en qualité de journaliste. Elle y traite de sujets articulés essentiellement autour de la finance, des flottes automobiles, du voyage et du tourisme d'affaires ou encore des ressources humaines et du numérique. Anne del Pozo participe également à la rédaction de nombreux témoignages clients et de newsletters d'entreprise.