Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.
Le site de la transformation digitale des entreprises et de l’entreprise mobile par GPOMag
Les technologies de communications
L'entreprise mobile

Les technologies de télécommunication gagnent en performance

En déplacement, à leur domicile ou en espace de Coworking, les collaborateurs doivent également pouvoir s’appuyer sur des technologies de communication suffisamment performantes.

« Cette performance technologique est d’autant plus impérieuse que les collaborateurs et les entreprises s’appuient de plus en plus sur des solutions métiers hébergées dans le Cloud ou de communications unifiées permettant, entre autres, le partage de fichiers lourds ou de la visioconférenceexplique Céline Lazard, Directrice Marketing Fixe, Communications d’entreprise, Wan et Sécurité de Bouygues Télécom EntreprisesCes nouveaux usages de communication ou de collaboration sollicitent fortement la bande passante. Le recours au très haut débit mobile via la 4G et bientôt la 5G, ou fixe via la fibre, est donc devenu systématique pour garantir une qualité optimale, et une collaboration efficace ». Pour le moment, la 4G sur le territoire (plus de 90 % de couverture chez les grands opérateurs), voire la 4G+ pour des débits allant jusqu’à 300 Mbps assurent déjà une très grande fluidité pour la navigation internet et les téléchargements de fichiers. La qualité des communications devrait néanmoins se renforcer dans les années à venir avec le déploiement attendu de la 5G. Cette cinquième génération de communications mobiles (5G) se présente d’ailleurs comme la génération de rupture, qui devrait représenter un bond technologique ouvrant la porte à une variété de nouveaux usages numériques, aussi bien pour le grand public (démocratisation du streaming vidéo 3D, etc.) que pour les entreprises (développement d’applications de rupture dans tous les secteurs industriels, de la mobilité des collaborateurs,…).

Parallèlement, au domicile du salarié, des solutions techniques permettent déjà de pallier d’éventuelles lacunes de débit, par exemple en utilisant la fonction appel WiFi du smartphone connecté à une box. Aujourd’hui, les nouvelles technologies telles que la fibre Optique (voir encadré) permettent également de passer une communication voix HD, tout en participant à une visioconférence (avec une meilleure qualité d’image et de son) ou en téléchargeant un fichier (vidéo, plan, etc.) trois fois plus rapidement. Enfin, pour mieux accompagner la mobilité des collaborateurs de l’entreprise, les opérateurs de télécommunication adaptent leurs offres et forfaits mobiles, et les services qui y sont associés, en fonction des besoins de chacun. « En effet, l’adaptation des solutions aux besoins des collaborateurs de l’entreprise ne s’arrête pas aux seuls forfaits que nous proposons, souligne Céline Lazard. Elle couvre également une large palette de services et surtout un accompagnement de nos équipes à chaque moment de la vie de l’entreprise et de ses collaborateurs : équipement, déménagement, croissance, changement de technologie, etc. ».

Des applications plus collaboratives
Enfin, les solutions de collaboration sont un élément clé de la mobilité au travail, au même titre que la réorganisation physique de l’espace de travail. Ces solutions doivent néanmoins répondre à plusieurs enjeux autour de l’expérience du collaborateur qui conditionne leur adoption aux sentiments de qualité et simplicité. « Une expérience utilisateurs qui par ailleurs ne doit pas être dégradée en situation de mobilité, de l’accès aux réunions pour un commercial en déplacement au partage d’informations en temps réel à son réseau pour un conducteur de busprécise Mathieu Bigeard, Directeur Conseil en transformation digitale chez JaliosEn centralisant sur une plate-forme unique l’ensemble des technologies traditionnellement utilisées dans l’entreprise (e-mail, messagerie instantanée, médias sociaux, outils de réunions virtuelles,…), les Workplace Digitales accompagnent « l’expérience collaborateur » et le développement de la collaborativité tout en favorisant l’efficacité et la productivité de chacun ».

La Digitale Workplace s’inscrit d’ailleurs dans la continuité du travail à domicile et du principe du BYOD (Bring Your Own Device). Elle rend plus facile le travail quotidien. Les employés peuvent, à partir de cette solution, décider où et quand ils travaillent. Dans cette démarche, seul le résultat du travail compte, et non sa présence physique. Avec un lieu de travail numérique, la satisfaction et la motivation des employés se trouvent alors accentuées. Le travail s’effectue là où l’employé se sent à l’aise et productif.

Au-delà de cette expérience collaborateur, la « Digital Workplace » simplifie également considérablement la communication interne au sein de l’entreprise. Dans cet espace, les collaborateurs peuvent partager des documents, échanger leurs connaissances et développer des solutions ensemble. Tout cela à travers les différents départements et sites. Cette collaboration garantit que la communication est structurée et clairement organisée. « La Digital Workplace répond ainsi à différentes préoccupations des entreprises comme les changements dans les modes de travail, qui sont de plus en plus transverses et collaboratifs, conclut Mathieu Bigeard. Elle contribue à l’augmentation de la productivité de l’entreprise, en fournissant aux collaborateurs les outils et les informations pertinentes au moment adéquat ».


En 2018, la collaboration était au cœur de l’entreprise

  • 33 % des salariés français ont observé un changement dans leur entreprise et 58% jugent la collaboration en progrès.
  • 83 % des salariés expriment l’envie et le besoin de collaborer : 64 % d’entre eux le privilégient pour travailler en équipe, 45 % pour favoriser les échanges entre collaborateur et 28 % pour gagner en mobilité.

Les outils collaboratifs

Les outils digitaux préférés pour collaborer sont :

  • L’e-mail à 66 %.
  • La messagerie instantanée à 34 %.
  • Les outils de gestion de projet à 20 %.
  • Aucun outil à 17 %.

BYOD et Shadow IT

  • 49 % des collaborateurs utilisent leurs propres équipements au travail.
  • 67 % utilisent des solutions de collaboration non proposées par leur entreprise.

Source : OCI, 2018

Avatar

Anne Del Pozo collabore depuis près de 20 ans à différents magazines en qualité de journaliste. Elle y traite de sujets articulés essentiellement autour de la finance, des flottes automobiles, du voyage et du tourisme d'affaires ou encore des ressources humaines et du numérique. Anne del Pozo participe également à la rédaction de nombreux témoignages clients et de newsletters d'entreprise.