Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.
Le site de la transformation digitale des entreprises et de l’entreprise mobile par GPOMag
L'entreprise mobile

Les nouveaux concepts de travail émergent

Parallèlement au développement du télétravail, les entreprises tendent à se pencher davantage sur les conditions dans lesquelles travaillent et évoluent les collaborateurs. Certains DRH en font même une priorité.

Le concept de « Smart working », aussi appelé « New ways of working », tend ainsi à se développer. Il vise à rendre l’entreprise plus chaleureuse et les conditions de travail plus flexibles, dans le but de développer l’engagement et l’implication des collaborateurs dans la vie de l’entreprise : favoriser l’émergence de nouveaux modes de travail, veiller à un environnement de travail agréable et tourné vers le bien-être pour le bénéfice des collaborateurs mais aussi pour celui de l’entreprise,…

« L’organisation de l’espace de travail doit pouvoir proposer aux salariés un cadre agréable et motivant, que ce soit de par l’ambiance générale, l’agencement des bureaux, ou bien par le biais d’événements internes », souligne Éric Lallier, PDG de Lenovo France. Inutile pour autant d’aller jusqu’à créer des bureaux « Google like », avec des jeux dans chaque pièce. L’aménagement d’une salle de pause ou d’un espace détente, pour couper du cadre de travail quelques minutes et se reposer confortablement, convient généralement aux collaborateurs.

« L’environnement de travail doit également être pensé et aménagé en fonction des besoins et des attentes des salariés (salle de coworking, open-space, salle de réunion, bureaux individuels,…), précise pour sa part Vincent Bouthors, PDG et Cofondateur de Jalios. Il peut en effet être très différent en fonction de la nature du poste ». Par exemple, les professionnels de la technologie et de l’innovation travaillent généralement dans de grands espaces ouverts, tandis que les services des ressources humaines ou de la finance, qui traitent souvent de sujets confidentiels, privilégieront des espaces plus cloisonnés.

Desk Sharing et Flex Desk se démocratisent

La tendance actuelle est ainsi au « Desk Sharing », également appelé « Flex Desk », qui promeut la non-attribution d’un bureau à une personne en particulier, afin de rendre les équipes plus flexibles et plus agiles. « Un environnement de travail agile doit en effet favoriser les interactions et la communication entre collaborateurs », poursuit Éric Lallier. Le système de « Flex Desk » facilite les échanges entre les différents collaborateurs et services, favorisant ainsi la diversité dans la prise de décision.

Cependant, certaines tâches qui nécessitent réflexion et concentration, seront plus compliquées à réaliser dans le cadre de ces Open Space. La bonne alternative consisterait alors à mettre en place un espace de travail qui ne serait qu’à moitié ouvert, avec une partie collective, dans laquelle les collaborateurs pourraient travailler ensemble comme dans un Open Space, et une partie privée, proposant des espaces isolés pour les appels téléphoniques ou les réunions par exemple.

Recours grandissant aux espaces de Coworking

La demande en espace de Coworking tend également à se développer. Le Coworking est initialement né d’un besoin des indépendants d’avoir un lieu pour se retrouver et travailler hors de chez eux. L’offre était alors clairement marquée par le nomadisme, c’est-à-dire des postes de travail à louer à la journée ou à l’heure.

Selon le dernier indice du Coworking de Bureaux à Partager, en 2019, de nombreuses TPE et PME, tout comme des grands groupes, s’y sont mis, entraînant ainsi une évolution de l’offre. Aujourd’hui, 78 % des espaces de coworking proposent des bureaux à louer au mois et seulement 22 % ont une offre uniquement nomade. Cette évolution d’une offre nomade à une offre plus sédentaire se perçoit aussi au travers de la typologie des espaces.
88 % des espaces font uniquement du coworking, 8 % sont des cafés coworking et 1 % sont des fab labs à destination des indépendants.

Pour favoriser la mise en place et le recours à ces espaces de travail et les conjuguer au télétravail, il est cependant indispensable que l’entreprise engage sa transformation digitale et mette à la disposition de ses collaborateurs des outils favorisant leur mobilité ainsi que leur collaborativité.

Avatar

Anne Del Pozo collabore depuis près de 20 ans à différents magazines en qualité de journaliste. Elle y traite de sujets articulés essentiellement autour de la finance, des flottes automobiles, du voyage et du tourisme d'affaires ou encore des ressources humaines et du numérique. Anne del Pozo participe également à la rédaction de nombreux témoignages clients et de newsletters d'entreprise.