Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.
Le site de la transformation digitale des entreprises et de l’entreprise mobile par GPOMag
Pierre-Alain Baetz, directeur commercial Mid Market Oracle France, Espagne, Portugal
Intelligence Artificielle

Oracle place l’IA à la portée de toutes les entreprises

L’éditeur de solutions applicatives et d’infrastructure Oracle propose une suite complète d’applications SaaS intégrées pour les ventes, les services, le marketing, les ressources humaines, les finances, la chaîne d’approvisionnement et la fabrication, ainsi qu’une infrastructure IaaS/PaaS de 2e génération hautement automatisée et sécurisée, dont sa base de données autonome. Entretien avec Pierre-Alain Baetz, Directeur commercial Mid Market Oracle France, Espagne et Portugal.

> Pourquoi Oracle investit-elle dans l’intelligence artificielle ?

La transformation digitale qui s’opère depuis plusieurs années dans les entreprises soulève de nombreux enjeux, notamment autour des données. Face à cette mutation numérique, les entreprises se trouvent confrontées à une quantité de données sans précédent. Cette volumétrie de données est telle qu’elles n’ont d’autres choix, pour les analyser, les exploiter, s’assurer de leur qualité, les stocker et les sécuriser (notamment face aux risques Cyber), que de recourir à l’automatisation des processus et à l’intelligence artificielle. Cette technologie commence également à être utilisée pour anticiper ou prédire des événements ou des actions à mettre en place pour éviter des incidents. C’est par exemple le cas dans des secteurs aussi variés que la finance, la médecine, l’aéronautique ou encore le ferroviaire. Alors que l’intelligence artificielle fait désormais partie de notre monde actuel, l’investissement d’Oracle dans cette technologie était incontournable.

> Dans quelles solutions Oracle embarque-t-elle de l’intelligence artificielle ?

Oracle embarque de l’intelligence artificielle sur l’ensemble de ses solutions applicatives ou d’infrastructure. Ces dernières années, toutes les applications Oracle se sont ainsi enrichies de modèles d’analyses IA qui permettent par exemple de proposer des recommandations d’actions commerciales (dans la solution Customer Experience) ou des CV de can- didats en fonction de profils de postes dans l’appli de gestion RH HCM). Toute l’infrastructure Cloud d’Oracle embarque également de l’intelligence artificielle. C’est notamment le cas de la base de données Oracle Autonomous Database. L’IA la rend « Self Driving », ce qui permet à l’entreprise d’automatiser la gestion, la surveillance et l’optimisation de ses bases de données et de leurs infrastructures et de réduire ainsi ses coûts d’administration. Elle est également désormais « Self Securing » car toutes les données gérées par Oracle Autonomous Database sont chiffrées et les nouveaux correctifs s’appliquent automatiquement. La base de données est ainsi protégée contre les attaques internes et externes (Cyberisques). Enfin, elle est « Self Reparing » ce qui signifie que Oracle Autonomous Database protège contre les temps d’arrêt, y compris la maintenance non planifiée.

> Pouvez-vous nous citer des cas d’usages de ces technologies ?

Les technologies d’Oracle sont par exemple mises en œuvre dans le cadre du World Bee Project (encadré ci-dessous). Sur ce projet (qui s’inscrit dans la démarche RSE d’Oracle), la technologie Oracle va permettre de connecter les ruches et de récupérer d’immenses quantités de données via des capteurs de surveillance et des caméras, puis de les rendre exploitables à des fins d’analyses. Les technologies d’Oracle sont également utilisées dans le cadre du circuit de course nautique SailGP, dont Oracle est l’initiateur. Grâce à Oracle Cloud, les millions de données captées permettent aux navigateurs, parmi les nombreux rapports fournis en temps réel, de prendre les meilleures décisions de course.


World Bee Project

Ce projet intéressant sur le plan technologique, car il s’appuie en même temps sur un cas d’usage embarquant l’IA, l’IoT, et le Big Data, a pour vocation de réfréner le déclin des populations d’abeilles mellifères en employant des méthodes et des outils technologiques qui permettront aux apiculteurs de mieux gérer les populations d’abeilles grâce à des services reposant sur des solutions technologiques (qui enregistrent des variables comme la température, l’hygrométrie, le niveau sonore, et les vibrations émises par la ruche), autant de données analysées en temps réel, permettant de mieux comprendre les abeilles ainsi que les menaces liées à leur sécurité (attaques de frelons par exemple) et leur développement (l’essaimage).

Avatar

Anne Del Pozo collabore depuis près de 20 ans à différents magazines en qualité de journaliste. Elle y traite de sujets articulés essentiellement autour de la finance, des flottes automobiles, du voyage et du tourisme d'affaires ou encore des ressources humaines et du numérique. Anne del Pozo participe également à la rédaction de nombreux témoignages clients et de newsletters d'entreprise.