Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.
Le site de la transformation digitale des entreprises et de l’entreprise mobile par GPOMag
Les projets de transformation numérique comportent toujours des risques
Les actualités du digital

Les projets de transformation numérique comportent toujours des risques

Malgré l’optimisme grandissant à l’égard de la transformation numérique, la grande majorité des organisations subissent encore des échecs, des retards ou des attentes réduites à l’égard des projets de transformation numérique. C’est ce que dévoile la dernière enquête de Couchbase, sur l’état de la transformation digitale des entreprises, menée auprès de 450 responsables de la transformation numérique dans des entreprises aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France et en Allemagne.

73 % d’entre elles ont apporté des améliorations « significatives » dans leur organisation ou une meilleure qualité d’expérience client, grâce à l’innovation numérique. 22 % déclarent avoir transformé ou complètement « révolutionné » l’expérience client, ce qui représente une augmentation marquée par rapport à la même étude en 2017 (15 %).

Cependant, les organisations éprouvent encore des difficultés à réaliser leurs ambitions numériques, notamment :

·       86 % ont indiqué que des facteurs comme la dépendance à l’égard d’une technologie existante, la complexité de la mise en œuvre des technologies et le manque de ressources et de compétences les avaient empêchés de développer un nouveau service numérique ou un projet de transformation souhaité par leur organisation.

·       55 % ont déclaré que leur dépendance à l’égard des bases de données relationnelles limitait « quelque peu » leur capacité à mettre en œuvre des projets de transformation numérique, tandis que 17 % ont déclaré que cela les impacte « sévèrement ».

·       81 % ont vu un projet de transformation numérique échouer, subir un retard important ou être réduit au cours des 12 derniers mois.

·       42 % pour cent ont déclaré qu’ils étaient en retard ou risquaient de prendre du retard sur leur projet de transformation numérique le plus important.

·       73 % ont déclaré que, bien que l’on parle souvent de l’énorme potentiel des projets numériques, la plupart du temps, ils ne sont pas vraiment transformateurs ou révolutionnaires (chiffre en baisse par rapport aux deux années précédentes).

En même temps, la transformation ne ralentit pas. 91 % des répondants ont indiqué que les changements dans leur secteur d’activité se sont accélérés au cours des 12 derniers mois, dont 40 % « rapidement ». De plus, les organisations prévoient de consacrer 30 millions de dollars à des projets de transformation numérique au cours des 12 prochains mois, comparativement à 27 millions de dollars au cours des 12 mois précédents.

« La transformation numérique est à une période charnière. C’est pourquoi il est essentiel pour les entreprises de surmonter les défis qui les freinent depuis des années. Les organisations qui mettent en place les bonnes personnes et la bonne technologie, et qui mènent véritablement leurs initiatives de transformation numérique, bénéficieront des avantages du marché et des rendements commerciaux », déclare Matt Cain, PDG de Couchbase.

Les organisations sont bien conscientes des risques liés à l’échec de l’innovation numérique. 46 % craignent de perdre de la pertinence sur le marché s’ils n’innovent pas, tandis que 42 % disent qu’ils perdront du personnel informatique au profit de concurrents plus innovants, ce qui rendra l’innovation plus difficile dans l’avenir. Par conséquent, les organisations vont de l’avant avec des projets, peut-être de façon imprudente. 71 % sont d’accord pour dire que les entreprises sont obsédées par les promesses de la transformation numérique, dans la mesure où les équipes informatiques risquent de travailler sur des projets qui pourraient ne pas apporter de bénéfices tangibles.

L’une des clés d’obtention d’avantages tangibles consiste à s’assurer que la stratégie de transformation numérique est établie en tenant compte des besoins de l’entreprise. La majorité des organisations (52 %) ont encore une stratégie de transformation numérique établie par l’équipe IT, ce qui signifie que les décideurs ne guident pas les projets et la stratégie qui devraient avoir un impact majeur sur l’entreprise. Dans le même temps, les principaux moteurs de la transformation sont presque tous réactifs : 23 % des répondants ont déclaré qu’ils réagissaient aux avancées des concurrents, aux pressions exercées par les clients pour obtenir de nouveaux services et aux modifications apportées à la législation. Inversement, les idées originales, provenant de l’interne ne sont à l’origine que de 8 % des transformations des organisations.

« Pour que les entreprises puissent réussir leurs projets numériques et surmonter les défis inhérents à ces nouvelles approches, elles doivent s’attaquer aux projets d’une manière globale et systémique. La transformation est finalement réalisée lorsque la bonne combinaison de l’engagement organisationnel et de la technologie de nouvelle génération est considérée dans l’ensemble de l’entreprise comme un véritable impératif stratégique, et non laissée entre les seules mains de l’équipe informatique. La meilleure technologie aidera alors les entreprises à obtenir les résultats souhaités par leurs clients », ajoute Matt Cain, PDG de Couchbase.

Avatar

En charge de la modération de tous les billets, la Rédaction de GPOMag choisit les billets les plus pertinents pour vous les faire partager.