Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.
Le site de la transformation digitale des entreprises et de l’entreprise mobile par GPOMag
Déployer un environnement de travail numérique
La transformation digitale

Déployer un environnement de travail numérique

Aujourd’hui, l’évolution des technologies dans l’entreprise suit le rythme de l’innovation dans l’univers grand public. Les utilisateurs aspirent à accéder aux applications partout et sur tout équipement, tout en bénéficiant d’une expérience utilisateur de haute qualité. Désormais ces attentes se manifestent aussi de plus en plus au travail. Les collaborateurs doivent ainsi pouvoir se connecter à d’autres entreprises et à leurs collègues à travers un millefeuille technologique : Internet, e-mail, stockage dans le cloud, ordinateurs, téléphones classiques, mobiles ou VoIP, systèmes mainframe…

Les équipes informatiques sont confrontées à un défi de taille : comment offrir aux employés l’accès flexible aux applications et aux contenus sur le réseau de l’entreprise qu’ils demandent, ainsi que la connectivité étendue dont ils ont besoin, et ce, tout en satisfaisant les impératifs les plus élevés possibles de sécurité, de contrôle et de conformité ?

Ces deux obligations, manifestement contradictoires, convergent de plus en plus pour alimenter l’évolution de l’environnement de travail numérique. Défini par Paul Miller, CEO et fondateur de Digital Workplace Group, il s’agit de « l’espace technologique où le travail se déroule, l’équivalent virtuel et numérique de l’environnement de travail physique ». Les préférences et besoins des employés sont au cœur de ce concept.

Entrée en scène de l’environnement de travail numérique

Aujourd’hui, les entreprises se doivent de revoir leurs méthodes de travail afin de répondre à ce besoin croissant et prendre en compte les attentes de leur personnel en matière de technologies grand public. Cela les aidera à faire preuve de réactivité face aux besoins des clients et des marchés, tout en maintenant de hauts niveaux de sécurité, en conservant la maîtrise des processus et en se conformant aux exigences réglementaires.

C’est pourquoi nous voyons à présent apparaître le concept de workspace, un élément essentiel de l’environnement de travail numérique. Cet espace de travail digital gère tout ce dont l’utilisateur a besoin pour accomplir ses tâches efficacement en tout lieu, à tout moment et sur tout équipement.

Les workspaces doivent être fondés sur les rôles, intuitifs et personnalisables.

Étendue des avantages

La bonne nouvelle est que la technologie permettant de concrétiser cette vision du workspace est disponible dès aujourd’hui. Un accès web intuitif aux applications, services et contenus peut être aménagé et offert aux employés dans tous les départements et postes.

Avantages pour l’informatique : le département informatique en sort principalement gagnant en raison du principe du workspace. En effet, ce dernier ne se focalise plus sur la gestion du système d’exploitation mais sur la fourniture directe et ciblée des applications, données et services nécessaires via un tableau de bord intégré dans un navigateur.

Centralisation de la gouvernance : les écarts de configuration, résultant souvent de l’installation par les utilisateurs de leurs propres logiciels non approuvés (le Shadow IT), peuvent engendrer des préoccupations considérables en matière de sécurité, voire des responsabilités sur le plan légal. Les workspaces – en combinaison avec des services stores informatiques d’entreprise – centralisent la gouvernance en permettant aux utilisateurs d’y ajouter leurs applications SaaS et locales favorites, dûment approuvées. Ceux-ci sont ainsi moins tentés de contourner les responsables informatiques et de placer des documents confidentiels dans leur compte privé de partage de fichiers ou de se servir de logiciels de gestion de projet non validés qui ne protègent pas correctement la propriété intellectuelle. Grâce à cette gouvernance centrale, le département informatique peut également suivre le comportement des utilisateurs pour savoir lesquels emploient quel type d’applications. Les utilisateurs peuvent alors être encouragés à libérer les licences de logiciels peu usités.

Économies sur les coûts du stockage : les postes de travail virtuels consomment principalement du stockage SAN coûteux de niveau 1 pour atteindre un niveau optimal de performances et de fiabilité. En outre, la planification de capacité est difficile, notamment lors du « pic de consommation » enregistré au moment où de multiples utilisateurs se connectent simultanément au système. L’installation de correctifs et d’autres impératifs de performances spécifiques doivent également être prise en compte. Les workspaces réduisent les exigences de stockage car, au lieu de gérer et de fournir des systèmes d’exploitation, ils donnent accès à des applications, contenus et services à partir de tableaux de bord dans un navigateur.

Déploiement homogène entre les équipements : le déploiement du même jeu d’applications SaaS, mobiles, virtuelles ou hébergées localement, sur tout équipement, en fonction du rôle, de la localisation ou du matériel de l’utilisateur, allège nettement les tâches administratives. Lorsque les applications et données sont fournies via HTML5 (sans nécessiter de client local), les workspaces assurent une expérience utilisateur homogène, quel que soit le type d’équipement ou le système d’exploitation.

Flexibilité de la maintenance et haute disponibilité : les workspaces autorisent une approche beaucoup plus granulaire de la maintenance, du basculement et de la reprise après sinistre par rapport aux postes de travail traditionnels ou à l’infrastructure de virtualisation VDI. Pendant les fenêtres de maintenance, planifiées ou non, il est possible de réparer, remplacer ou mettre à jour les différentes applications sans nuire aux autres aspects de l’expérience utilisateur. La haute disponibilité peut être configurée pour chaque application ou bien au niveau du workspace, pour un respect optimal des SLA[1].

Recueillir les fruits

En définitive toutefois, au-delà des avantages ci-dessus, les concepts d’environnement de travail numérique et de workspace numérique demeurent axés sur les collaborateurs. De fait, l’approche bien architecturée des logiciels et des technologies que favorise l’environnement de travail numérique transforme à la fois l’environnement de travail et les capacités des collaborateurs à accomplir leur travail, en leur facilitant la tâche tout en stimulant la productivité.

L’environnement de travail numérique fait tomber les barrières traditionnelles qui entravent la productivité du personnel, afin d’aider les entreprises à gagner en agilité, à mieux servir leurs clients et à être compétitives au niveau mondial.

[1] Service level agreement

Par Pascal VITOUX, Senior Vice President of Development & CTO – ASG Technologies

Pour en savoir plus Logo asg technologies
Améliorer la productivité de vos utilisateurs en leur offrant tout ce dont ils ont besoin pour accomplir le plus efficacement possible leur travail avec ASG Workspaces. Votre force de travail peut accéder à un environnement de travail fiable de n’importe où pour effectuer ses tâches quotidiennes sans télécharger d’applications. Workspaces permet de réduire les coûts grâce à l’automatisation et l’orchestration des datacenters et du cloud. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.asg.com/fr

ASG Technologies Group, Inc.
offre à chaque entreprise l’assurance du bon déroulement de ses activités en permettant l’accès, la gestion et le contrôle des informations à ses clients. Nos solutions permettent d’améliorer la productivité des équipes et de comprendre de manière précise et au bon moment l’information pour conforter les décisions opérationnelles. Elles couvrent aussi les besoins de conformité en offrant une meilleure visibilité des données quel que soit l’environnement cible, que ce soit sur des environnements hérités ou sur des environnements de pointe. Plus de 70% des entreprises du classement mondial Fortune 500 font confiance à ASG Technologies pour optimiser leurs investissements technologiques. ASG Technologies est un fournisseur mondial de solutions employant plus de 1000 personnes et soutenant plus de 4000 grandes et moyennes entreprises dans le monde.
Pascal VITOUX

Pascal Vitoux est le Senior Vice-Président du Développement et le Directeur Technique d’ASG Technologies. Il a pour mission de définir la stratégie en matière d’outils et de technologies standards pour l’ensemble des lignes de produits ASG. Parmi ses spécialités : Data Intelligence, Cloud et Virtualisation, ITIL, ITSM, BSM, Asset Management, Service Desk, SLA management, Network management, Project management, Development, Database design / tuning.