Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.
Le site de la transformation digitale des entreprises et de l’entreprise mobile par GPOMag
Facture électronique : obligations réglementaires
Finance

Facture électronique : une réponse aux obligations réglementaires

Au-delà de ces enjeux opérationnels, l’automatisation des processus répond aussi parfois à des obligations réglementaires. C’est notamment le cas de la dématérialisation des factures fournisseurs envoyées aux services de l’État, obligatoire pour toutes les entreprises depuis le 1er janvier 2020.

« Une obligation qui va s’étendre à l’ensemble des entreprises entre 2023 et 2025, rappelle Dominique Bougnot, directeur de Ventya. Les entreprises n’auront alors d’autre choix que de passer à la facturation électronique et de transmettre électroniquement certaines données de facturation à l’administration fiscale. Ce « e-reporting » s’appliquerait sur la transmission des données de paiement mais aussi, selon les préconisations de la Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP) sur toutes les opérations réalisées avec le consommateur final particulier ainsi que les ventes à destination de l’étranger ».

Par ailleurs, dès 2023, toutes les entreprises devront être en capacité de recevoir des factures électroniques.

Anne Del Pozo collabore depuis près de 20 ans à différents magazines en qualité de journaliste. Elle y traite de sujets articulés essentiellement autour de la finance, des flottes automobiles, du voyage et du tourisme d'affaires ou encore des ressources humaines et du numérique. Anne del Pozo participe également à la rédaction de nombreux témoignages clients et de newsletters d'entreprise.